• Lara

CARTE BLANCHE À AUDREY: PARTIE 1

Mis à jour : 2 mai 2018

Mardi 10 avril 2018 :


Ma demande de rdv avec Lara a été motivée par l’important vide qui venait de s’installer brutalement dans mon quotidien.

Jeune femme dynamique de 29 ans, je suis du genre à courir de partout, à avoir des Todo-list que je remplis autant que je vide, à accomplir chaque projet qui me passe par la tête avec une soif insatisfaite de vivre, plus précisément de me sentir vivante. Le tout accompagné d'un fort mental qui répète “même si ça va pas, ça va aller alors en selle moussaillon : si tu n’es pas morte c’est que tu es encore en vie !”

Alors sur le papier cela peut être cool, ça permet au moins d’avancer. Sauf que parfois pour pouvoir trouver le bon chemin il faut mieux s’arrêter deux minutes pour pouvoir lire la carte... car courir en forêt en lisant une carte c’est le meilleur moyen pour se prendre un arbre (Ahahah) !!

Ne le faisant pas consciemment c’est alors mon corps qui m’a stoppé net en mode “assis pas bougé” ! En effet le 20 mars chute de cheval assez impressionnante qui se solde par une vertèbre fracturée, D7. Je me retrouve alors en arrêt chez moi, avec un corset pour 6 semaines à 3 mois avec rééducation à prévoir ... Entravée physiquement, je n’ai plus le choix, je ne peux plus courir: “Bin on fait quoi alors??” demande le mental, “On te met au placard, tu nous saoul” répond ‘ma petite voix qui me veux du bien’ (lol).

Une semaine après la chute, je me décide à lire la signification d'une fracture de D7 dans le dico des malaises et des maladies. Verdict tranchant : je cite

“ D7 est une travailleuse forcenée. Dans ma vie, si je me pousse à l’extrême dans les choses à faire en n’écoutant pas mon corps lorsqu’il a besoin de se reposer et de se relaxer, D7 va lancer un cri d’alarme. Je peux ainsi vouloir oublier ou fuir quelqu’un ou une situation quelconque. En m’arrêtant le découragement et l’insatisfaction par rapport à ma vie risquent de refaire surface, chose que je ne veux pas.”

BINGO - ok tout cela est bien vrai mais qu’en faire ??!

L’accident m’a sonné, mon mental est HS sur le bas-côté, mon corps se repose, je dors beaucoup, promène mon chien et matte des séries.

Contre toute attente je ne cours pas en rond dans ma tête pour sortir de cette situation. Dans un sens elle me convient, ça fait du bien de faire une pause.

Pour la cicatrisation, j’arrête de fumer et compte surfer sur cette vague pour me soustraire de cette fausse épaule.

Après réflexion et habitée par le bienfondé de cette décision compliquée : je décide de mettre mon cheval à la vente. Comme une rupture amoureuse nous sommes arrivés à un point où nous ne nous apportons plus rien de positif. Et nous méritons chacun d’être heureux.

30 min après la publication de l’annonce sur le net, une personne me contacte, 3 jours après essai, 5 jours après mon cheval s’en va pour Montpellier... stupéfaite devant cette bluffante rapidité, je me raccroche à l’idée d’une évidente synchronicitė. Il devait partir ou du moins je devais le laisser partir. Je t’aimerais toujours <3 merci pour tout !

Nous sommes alors le 6 avril soit 2 semaines après l’accident : je n’ai plus mon cheval, cela libère alors un vide à venir énorme dans mon quotidien (au vu du temps que je lui consacrais), et une santé financière va du coup apparaître me sortant alors de la zone rouge...

Depuis mon canapé avec mon corset je me demande alors ce que va être cette vie, ma vie une fois que je serais sur pieds… Car il restera quoi ? Un travail, un appartement en loc, mon chien et moi : pas vraiment la vie rêvée dans laquelle je me vois vibrer!

Et en même temps, mon mental devant toujours être OffLine, je n’ai envie de rien. Aucune idée qui se bouscule, aucun projet : la page blanche ! Erreur 404 du disque dur. J’ai pris une enclume sur la tête et je suis déjà contente de me souvenir comment je m’appelle.

C’est dans cet état d’esprit que je prends rdv avec Lara. Sans attente précise, je souhaite partager ces ressentis et lui exprimer ce grand vide qui vient de se faire une grande place dans mon quotidien. C’est grave Docteur ?

Comme à chaque séance, sa présence et sa perception font du bien. Me rappellent que je ne suis pas seule et me permettent de remettre en perspective ce qui se passe.

Lara me propose alors d’ancrer cette séance dans un processus de suivi. Étant face à la page blanche : pourquoi ne pas coucher sur le papier la construction à venir?! Deal : j’écrirais donc pour moi et pour ceux que cela intéressera. N’ayant aucune idée à aujourd’hui d’où je vais, le concept m’amuse. J’ai déjà hâte de me retourner et de m’entendre dire “olala je me souviens dans quel état d’esprit j’étais à ce moment-là ...”

Cette première séance aura pour pratique le tirage des cartes. Au nombre de 5 plus exactement. Écrire l’intégralité de leur signification serait trop long je vais donc synthétiser le tirage :

Carte 1 : symbolise le thème du moment : remercier le cadeau (que je peux associer au corset qui malgré le choc me permet au final de me poser au chaud chez moi, de me reposer et tout simplement avoir le temps de prendre du temps).

Carte 2: symbolise l’état des lieux spirituel : réussir à mettre le mental de côté, ce dernier m’empêchant d'être la réalisatrice de ma vie.

Carte 3 : symbolise l’état des lieux dans la matière : carte tirée “l’opposition” : je suis en opposition entre ce que je veux et ce que je vis.

Carte 4 : symbolise la leçon à tirer : l’optimisme

Carte 5 : symbolise l’avenir / ce vers quoi on tend : devenir MOI MÊME : qu’elle plus belle carte pouvais-je tirer ?!

Je ressors de cette séance avec une clé importante sur comment émettre ce que je souhaite.

En effet, aujourd’hui je n’ai aucune idée concrète de ce que je veux, par contre je sais dans quels états émotionnels je me projette, dans quelles ambiances je me vois vibrer. La quête de vision est une belle aide : j’ai imprimé et affiché sur un mur des photos qui me parlent, des choses que je veux dans ma vie.

Donc à moi de me laisser aller à vibrer ces émotions pour qu’elles arrivent sur mon chemin:-)

Comme le dit Lara : Il faut qu’il y est un rêveur pour qu’un rêve se réalise !!





120 vues
Contact

Cabinet : 4 rue Ségurane - 06300 NICE

Skype : larakinézio

​​

Tel: 06 17 46 26 88

Mail: lara.mazzarino@yahoo.fr

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon

© 2018 lara mazzarino